Ali Bongo Ondimba - Président de la République Gabonaise

Président de la République Gabonaise Accueil
 

Communiqués

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer
25/09/2014

Ali Bongo Ondimba devant l'Assemblée des Nations Unies

New York, le 25 septembre 2014 – A la tribune de la 69ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Ali BONGO ONDIMBA s’est exprimé sur les thèmes du développement du Gabon, du renforcement de la bonne gouvernance, les conflits qui sévissent sur le continent et au-delà et enfin sur la fièvre hémorragique Ebola.

Concilier diversification et développement

Devant l’assemblée générale, le président de la République s’est réjoui que les priorités africaines, à savoir : l’éradication de l’extrême pauvreté, la promotion d’une agriculture durable, l’industrialisation et la protection de l’environnement, figurent en bonne place dans le rapport adopté par l’Assemblée générale sur les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Il a notamment rappelé que le Gabon est lancé depuis 2009 dans la mise en œuvre de ces objectifs. Les ambitions sont affichées et en phase avec l’agenda post-2015 : diminuer, d’ici à 2025, plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre produit par chaque Gabonais, et consentir à des efforts particuliers dans les domaines de l’éducation et la formation pour renforcer l’employabilité. Aussi, le développement de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et la pisciculture permettra d’assurer une sécurité alimentaire durable.

Renforcement de la bonne gouvernanc

« Il est notoire que tous ces efforts ne peuvent véritablement prospérer que dans un environnement politique, économique et social où règne la bonne gouvernance » a lancé Ali BONGO ONDIMBA. Aussi a-t-il rappelé, le Gabon fait de la lutte contre la corruption une priorité et s’est doté d’instruments institutionnels tels que la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite dont la mission est de « garantir la transparence et l’obligation de reddition dans la gestion des deniers publics ».

Pour la paix et la sécurité

Soucieux des bonnes relations avec les pays voisins, Ali BONGO ONDIMBA s’est félicité des avancées vers la résolution des conflits en République centrafricaine, au Mali, au Sahara occidental et au Sud Soudan. Il a par ailleurs demandé la levée de l’embargo contre Cuba après avoir formulé le vœu de voir la trêve entre l’Etat d’Israël et le Hamas mener vers la création d’un Etat palestinien « existant en bonne intelligence aux côtés d’Israël, dans la paix et la sécurité ».
Face à la menace sans cesse grandissante que représentent Boko Haram et l’Etat islamiste, le président de la République appelle à une action concertée et coordonnée de la communauté internationale. « Mon pays réitère son soutien aux efforts internationaux ainsi menés et réaffirme sa ferme condamnation des actes terroristes sous toutes ses formes et manifestations », a-t-il conclu.

Mobilisation générale contre Ebola

Lors du Débat général et pendant la réunion de Haut Niveau sur la lutte contre le Virus Ebola, Ali BONGO ONDIMBA propose de mettre à disposition le Centre International de Recherche Médicale de Franceville (CIRMF) dirigé par le Dr. Eric LEROY, spécialiste des maladies virales émergentes.

La menace que pose Ebola étant globale, les ripostes nationales devraient être relayées par une mobilisation générale au niveau planétaire.

AGIR POUR LE GABON

VOS IDÉES POUR AGIR
Présidence
du Gabon