Ali Bongo Ondimba - Président de la République Gabonaise

Président de la République Gabonaise Accueil
 

Environnement

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LES ACTIONS DU PRÉSIDENT POUR L’ENVIRONNEMENT

Le Président Ali Bongo Ondimba a pour volonté de mettre en place et de promouvoir une économie verte basée sur le développement durable et la protection de l’environnement.

« Le Gabon a consacré 11% de son territoire à la création des parcs nationaux comme contribution à l’effort mondial en matière d’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique.

Depuis mon accession à la magistrature suprême, je me suis engagé, à travers le programme « Gabon vert », à valoriser l‘or vert du Gabon par l’industrialisation de la filière bois et la conservation des richesses écologiques dont recèle notre immense forêt tropicale si nécessaire à notre développement.

J’ai entrepris de renforcer la sécurisation des parcs nationaux pour assurer, entre autres, une plus grande protection de notre exceptionnelle biodiversité. J’ai lancé une vaste campagne contre l’extraction illégale de ressources naturelles qui rencontre aujourd’hui d’importants succès.

Par ailleurs, j’ai pris d’importantes mesures visant à réduire nos émissions de dioxyde de carbone et à relever le taux de séquestration de C02 de notre forêt végétale.

Il est de notoriété que le Gabon jouit d’une stabilité climatique qui s’est affermie à travers le temps. Aussi longtemps que nous préserverons notre forêt, nous sommes plus ou moins assurés de minimiser l’impact du changement climatique dans notre pays.

Toutefois, nous vivons aujourd’hui dans un village planétaire où les défis deviennent transnationaux. Face à ces défis, il nous faut joindre nos efforts pour mener des luttes collectives. Le Gabon fait partie de notre village planétaire. C’est à ce titre qu’il s’est résolument engagé, avec les Nations Unies et les autres Etats membres, dans le combat auquel le monde se livre aujourd’hui contre le changement climatique.»

Programme Phare Connaissance et Préservation des Ressources Naturelles

Action 1. Mise en place d'un dispositif centralisé de connaissance et de préservation des Ressources Naturelles
Il s’agit de mettre en commun l’ensemble des données sur les ressources naturelles, disponibles auprès des administrations et agences spécialisées

Action 2. Inventaire des Ressources Forestières
Cette action porte sur la réalisation d’un inventaire forestier permettant de connaître le potentiel, la richesse et la valeur économique de la forêt (essences ligneuses, produits forestiers non ligneux, faune, flore, etc.), de la façon la plus exhaustive possible pouvant évoluer vers la comptabilisation au profit des Etats qui investissent et préservent leur forêt pour qu’elle joue le rôle de puits de carbone et de sanctuaire de biodiversité.

Action 3. Inventaire des ressources halieutiques et des écosystèmes aquatiques
Cet état des lieux précisera les conditions d’exploitation des ressources dans un cadre de gestion durable, avec notamment la détermination des niveaux d’effort de pêche et de mesures conservatoires pour la ressource (repos biologique, aires marines protégées, zones interdites à la pêche, etc).

Action 4. Carte géologique et géotechnique et inventaire des ressources minières
Il s’agit désormais d’actualiser les données disponibles, pour mettre à la disposition des investisseurs une carte géologique actualisée.

Action 5. Evaluation du bassin pétrolier
Cette action a pour objectif de lancer le processus d’évaluation du potentiel de l’offshore gabonais.

Action 6. Carte pédologique des terres agricoles du Gabon
La Carte pédologique des terres agricoles du Gabon permettra de préciser la vocation des terres agricoles et d’en déterminer de façon précise le potentiel, et d’enrichir les données du Plan National d’Affectation de Terres.

Programme Phare Planification Stratégique et Aménagement du Territoire

Ce programme « Planification Stratégique et Aménagement du Territoire » fournit au Gabon cet outil d’optimisation, à travers trois actions.

Action 7. Elaboration et suivi de la mise en oeuvre du PSGE
Le plan établit les objectifs à atteindre, détermine ce qui relève du court et du long terme et en éclaire le fil conducteur ; il permet l’identification des secteurs prioritaires où les moyens doivent être focalisés ; il facilite les arbitrages dès lors que les priorités sont définies au préalable et font l’objet d’un consensus et facilite l’exercice de préservation et de régulation des ressources naturelles, ce qui en fait un outil de gestion durable par excellence.
Action 8. Aménagement du territoire et plans de développement régionaux
Les projets déjà identifiés dans le PSGE, ainsi que les traditions agricoles, minières, forestières, industrielles et pétrolières dessinent les premiers éléments d’un aménagement du territoire, ainsi qu’une évaluation exhaustive des données climatiques, géographiques, démographiques, économiques, sociales et culturelles des différentes régions, informations issues du programme connaissance et à travers le dialogue avec les populations, il s’agira d’élaborer des plans régionaux à partir des potentialités identifiées dans les territoires et de leurs aspirations de développement.

Action 9. Plan National d'Affectation des Terres
Le PNAT sera garant de l’équilibre entre les différents usages de la terre (exploitations industrielles, agricoles, forestières, zones de développement urbain, réserves, etc. Il s’agit également d’inscrire l’utilisation des terres dans le cadre des dispositions concernant la prévention des conséquences du changement climatique et l’obligation de préservation des écosystèmes.

Plan Climat

Le Plan Climat vise l’adéquation entre les engagements du Gabon, pris dans le cadre de la négociation sur le climat, et le Plan Stratégique du Gabon Emergent. Deux démarches clés seront mises en oeuvre : i) s’assurer d’une réelle maitrise des émissions de GES, dans le cadre des projets de développement et de diversification économique que porte le PSGE ; ii) assurer l’adaptation au changement climatique du territoire gabonais, en prévenant et en contenant les risques pesant sur les écosystèmes.


Le Plan climat se décline en trois actions :
Action 10. Promotion et diffusion du nouveau paradigme de développement durable du Gabon Emergent

Action 11. Plan d’adaptation et d’atténuation des effets du Changement climatique
Cette action vise à déterminer de façon précise les mesures d’atténuation des risques liés au changement climatique sur le territoire gabonais, en particulier au niveau des écosystèmes les plus sensibles.

Action 12. Elaboration du bilan carbone du Gabon
Cette action vise à faire l’état des lieux en termes d’émissions de C0² au Gabon et d’en suivre l’évolution, pour mesurer à chaque étape la réalisation de l’objectif d’évolution vers un développement économique faiblement émetteur de carbone.

Plan Sectoriel Environnement

Ce plan se décline en trois actions.
Action 13. Lutte contre les pollutions et nuisances
La lutte contre la pollution et les nuisances doit être portée à court terme par l’élaboration d’un répertoire des nuisances, avec la mise en place d’un dispositif permettant de mesurer les niveaux des nuisances et leur gravité (pollution de l’air, du bruit, etc.)

Action 14. Renforcement de la sécurité nucléaire
Le renforcement de la sécurité nucléaire vise à contenir l’exposition des personnes et de l’environnement aux sources de rayonnements ionisants grâce à la mise en place des règles et moyens de préventions et de surveillance nécessaires. A cet effet, le ministère chargé de l’environnement mettra en oeuvre la Loi portant régime de la Sûreté et de la Sécurité radiologiques et nucléaires. Il se chargera également de créer l’Agence Gabonaise de Sûreté et de Sécurité Nucléaire (AGSSN) qui veillera au respect de la réglementation en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection.

Action 15. Protection et amélioration du cadre de vie
Une lutte efficace contre l’insalubrité et pour un cadre de vie adéquat dans le cadre du Gabon, passe par d’importants progrès en aménagement des territoires urbains avec des programmes appropriés, comme un programme d’assainissement qui vise à mettre en place (notamment à Libreville), un système collectif de drainage, de traitement et d’évacuation des eaux usées.

AGIR POUR LE GABON

VOS IDÉES POUR AGIR
Présidence
du Gabon