Ali Bongo Ondimba - Président de la République Gabonaise

Président de la République Gabonaise Accueil
 

Tribune

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer
14/08/2014

BILAN DES ACTIONS DU 1ER SEMESTRE 2014

Remise du rapport d'aide sociale au Président par la Première Dame
L’année 2014 est une période riche en actions. Placées dans le cadre de la stratégie de développement humain, les réformes orchestrées par le Président Ali Bongo Ondimba poursuivent l’objectif « émergence » à l’horizon 2025. Voici toutes les grandes actions réalisées les 6 premiers mois de l’année !
Pour classifier les actions menées par le gouvernement gabonais, quatre axes correspondant au pacte social permettent de mieux comprendre les enjeux de l’émergence: la Bonne gouvernance, le Capital humain, les Investissements et le Développement durable. Entre janvier et juillet 2014, les actes réalisés s’inscrivent dans une volonté manifeste de créer des emplois, d’améliorer la formation des plus jeunes et d’aider les populations les plus fragiles.

Dans ce tableau (lien tableau), vous retrouverez également tous les chiffres-clés permettant de mettre en exergue le travail de fond réalisé par le Président Ali Bongo Ondimba pour atteindre l’émergence à travers la reconnaissance internationale.

Bonne gouvernance

L’essentiel… Durant ces six premiers mois, le gouvernement gabonais n’a pas hésité à mettre en place de nouveaux outils permettant d’améliorer la transparence politique et les finances publiques. Un exemple qui illustre cette volonté : l’audit de l’Etat gabonais qui permet de réaliser une économie de 654 milliards de FCFA. A noter également l’inauguration par le Président gabonais de la Chambre provinciale des comptes de Tchibanga, preuve du développement institutionnel du pays. Enfin, l’instauration de la Prime d'Incitation à la Performance (PIP) va dans le sens de la volonté présidentielle de rémunérer les agents de l’Etat selon des critères justes et équitables.

Pour en savoir plus sur la Bonne gouvernance, cliquez ici


Capital humain

L’essentiel… De nombreuses actions ont été concrétisées au cours du premier semestre. Au niveau de l’éducation, l’institut du Pétrole et du Gaz a été inauguré, tout comme l’Ecole Supérieure des Métiers du Bois, l’Institut de cancérologie de Libreville et l’Ecole doctorale régionale (EDR) d’Afrique centrale en infectiologie tropicale de Franceville.
Autres faits majeurs : la remise du document stratégique d’investissement humain en février au Chef de l’Etat et la tenue des premières Assises sociales trois mois plus tard qui ont débouché sur des mesures fortes. Une enveloppe globale de 250 milliards de FCFA est ainsi allouée sur 3 ans pour financer la politique sociale, les services sociaux s’améliorent à l’instar de la prise en charge des travailleurs du secteur privé par la CNAMGS, la politique familiale s’intensifie, notamment pour les Gabonais économiquement faibles, et de nouvelles structures sont mises en place pour intensifier la création d’emplois, notamment dans le secteur agricole.

Pour en savoir plus sur le Capital humain, cliquez ici


Investissements

L’essentiel… Améliorer la mobilité des Gabonais sur le territoire passe par des investissements majeurs dans les infrastructures. L’accord passé en février avec la Banque Africaine de Développement pour le financement du tronçon Ndendé-Doussala-Dolisie (Gabon-Congo) s’inscrit dans ce sens. Idem pour la mise en service du pont sur la Banio et des travaux de la route de Port-Gentil – Omboué. Au niveau international, les relations diplomatiques avec le Maroc sont toujours au beau fixe comme en atteste la signature des 24 accords et conventions passés en mars. Enfin, la troisième édition du New York Forum Africa a encore débouché sur des accords, avec la France notamment (infrastructures sanitaires et routières).

Pour en savoir plus sur les Investissements, cliquez ici


Développement durable

L’essentiel… En février, l’adoption de la « déclaration de Londres » marque un tournant dans le combat mené avec acharnement par le Gabon contre le braconnage : moratoire de dix ans sur les ventes d’ivoire, multiplication des destructions de stocks existants, identification d’un problème géopolitique de sécurité transnationale. A cette occasion,  le Président Ali Bongo Ondimba a été reçu par le prince Charles afin de l’informer du projet Gabon Bleu de sanctuarisation de parcs marins.

Pour en savoir plus sur les Investissements, cliquez ici


Les chiffres-clés

L’essentiel…  De nombreux indicateurs montrent les progrès enregistrés par le Gabon au niveau international. Par exemple, sur l’Indice de retour sur investissement, le pays a été classé 33ème sur 112. Au niveau de la gestion environnementale, le Gabon est le 6ème pays d’Afrique subsaharienne. Enfin, retenons que le pays fait aujourd’hui partie du top 10 des économies les moins risquées d’Afrique subsaharienne.

Pour en savoir plus sur les chiffres-clés, cliquez ici

AGIR POUR LE GABON

VOS IDÉES POUR AGIR
Présidence
du Gabon