Ali Bongo Ondimba - Président de la République Gabonaise

Président de la République Gabonaise Accueil

Archives

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer
Retour à la liste
29/01/2013 International

Ali Bongo Ondimba s’engage pleinement dans la campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA)

A l’occasion du 20ème Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine (UA) d’Addis-Abeba, le Président gabonais a tenu un discours engagé devant ses homologues autour d’un sujet sensible, celui de la mortalité maternelle en Afrique. Son objectif : « zéro grossesse non désirée, zéro décès maternel non audité et zéro accouchement non assisté par personnel qualifié. »
Le 27 janvier dernier, Ali Bongo Ondimba participait au 20ème Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine (UA). Le thème « Panafricanisme et Renaissance africaine » était l’occasion pour les chefs d’Etat africains de réfléchir sur les bonnes actions communes à mener sur le terrorisme, le changement climatique ou les grandes maladies.

Mais le Président gabonais souhaitait surtout évoquer un sujet qui lui tenait à cœur : celui de la mortalité maternelle. Accompagné de son épouse, la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba, il a souhaité prendre la parole dans le cadre de la Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle en Afrique (CARMMA), projet lancé en 2009 par l’Union Africaine.

Tolérance zéro

Selon le Président, pour mener à bien la politique gabonaise en matière de santé maternelle, il n’y a pas d’autre alternative que la fermeté. Son message adressé au continent a été clair : « zéro grossesse non désirée, zéro décès maternel non audité et zéro accouchement non assisté par personnel qualifié. » Il a rappelé que « le Gabon, à l’instar de la plupart des pays africains, a besoin de tous ses enfants, en l’occurrence de toutes ses filles et de tous ses fils pour construire l’avenir en confiance. »

Création d’un conseil national de lutte contre la mortalité maternelle

Dans ce combat destiné à toutes les femmes, le Gabon veut se montrer exemplaire et ferme. C’est dans ce but que le Chef de l’Etat a décidé « de créer un Conseil national de lutte contre la mortalité maternelle que je vais personnellement présider. » Ce conseil sera « relayé au niveau provincial par des comités de santé, qui auront pour mission principale de veiller à l’accessibilité géographique et financière des services de Santé de la reproduction y compris la planification familiale. »

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba aux côtés de la mère et de l’enfant

Durant ce Sommet, la Fondation de la Première Dame a également manifesté son engagement pour la santé de la mère et de l’enfant. « Il faut que la santé aille vers les populations pour répondre à leurs besoins les plus immédiats, surtout lorsqu’il s’agit des populations vulnérables », a-t-elle souligné. L’aide du Gabon aux personnes les plus fragiles s’est aussi concrétisée à travers un don exceptionnel de 500 000 dollars au Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), annoncé par le Chef de l’Etat lors du Sommet de l’UA. Plus que jamais, le Gabon veut montrer la voie d’une société égalitaire où le mot « discrimination » n’aurait plus aucun sens…

ABO TV

FIN DE LA VISITE DU PRÉSIDENT DU NIGER MAHAMADOU ISSOUFOU AU GABON Gabon : fin de la visite du Président du Niger Mahamadou Issoufou au Gabon

AGIR POUR LE GABON

VOS IDÉES POUR AGIR
Présidence
du Gabon